Imprimer
Catégorie : Droit des mineurs

La démocratie

Les Conseils d'enfants et de jeunes
       
Les conseils d’enfants et de jeunes sont ouverts aux jeunes de 9 à 18 ans, voire jusqu’à 25 ans dans certains cas. Leur rôle : réfléchir à la vie de la cité, participer à la vie de leur village, ville, département ou région, proposer et réaliser des actions pour améliorer le quotidien des jeunes, et, plus largement, de tous les habitants.

Le point fort des conseils d’enfants et de jeunes est de permettre le dialogue avec les élus locaux. Les jeunes conseillers donnent, par exemple, leur avis sur des projets des élus adultes.

La mise en place d’un conseil est la plupart du temps, l’initiative d’une collectivité territoriale (communauté de communes, département, région), et plus particulièrement des mairies. Mais la demande peut également émaner d’un jeune ou d’un enseignant par exemple.

Le premier conseil d’enfants et de jeunes a vu le jour à la fin des années 70. Ils sont à l’heure actuelle plus de 1200. Il s'agit d'un excellent moyen pour les jeunes de s'exprimer, de participer, d'agir dans la cité... de faire et de vivre la démocratie !

Pourquoi pas vous ?

Si vous avez des idées pour améliorer le quotidien de votre ville ou de votre quartier, que vous avez envie de vous exprimer et surtout d’être entendus, vous pouvez proposer la création d’un conseil de jeunes.

L’Anacej, association nationale des conseils d'enfants et de jeunes, dispose d’un site complet et très bien fait, où vous retrouverez toutes les informations utiles sur les conseils d’enfants et de jeunes, et qui vous expliquera comment devenir conseiller.

Plus d'infos :
http://www.anacej.asso.fr/
   
Association nationale des conseils
d'enfants et de jeunes

La démocratie

La France en est une. C'est un mot qui vient du terme grec "demos", peuple.

La Constitution française de 1958 définit ses principes en ces termes : " Gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple".

On dit que la France est une démocratie représentative car elle n'est pas directement gouvernée par le peuple, mais par des représentants élus par lui.

Dans un système démocratique, chaque citoyen participe à la vie et au gouvernement du pays en s’exprimant par le droit de vote.

Le droit de vote n'est heureusement pas le seul moyen de s'exprimer. On peut aussi devenir un véritable acteur de la démocratie en se faisant élire délégué de sa classe par exemple, et représenter ainsi ses camarades dans les conseils de classe, ou bien encore en faisant partie d'une association.

Etre citoyen

Un citoyen, c’est une personne qui possède la nationalité d’un Etat et les droits civils et politiques qui y sont rattachés, comme le droit de vote.

Etre citoyen, c’est avant tout être membre d’une société, et en respecter les règles : les droits et les devoirs.

Un citoyen a des droits, comme celui d’avoir une identité, d’être protégé par l’Etat, d'avoir un certain nombre de libertés...
Etre citoyen, c’est aussi connaître ses droits. L’ADEJ peut répondre à vos questions sur ceux-ci, mais vous pouvez aussi demander conseil à un avocat, une assistante sociale…

Un citoyen a aussi des devoirs, comme celui de respecter les lois du pays dans lequel il se trouve. Etre citoyen, c’est donc accomplir ses devoirs, comme faire la journée d’appel et de préparation à la défense pour un jeune. S’il ne remplit pas cette obligation, le jeune encourt des sanctions : interdiction de passer le permis de conduire, de se présenter aux examens en vue de l’obtention d’un diplôme d’Etat…

 

Vers une citoyenneté mondiale ?

Aujourd’hui, on peut être citoyen français et citoyen européen. C’est-à-dire que l’on aura des droits et des devoirs spécifiques à la France, mais que l’on en aura d’autres spécifiques à l’Union Européenne, comme celui de circuler librement dans tous les pays de l’Union…

Ainsi, la notion de citoyenneté n’est pas figée, et évolue tout au long de l’Histoire de l’Humanité…
   
-    880 000 associations

En France, il y a environ 880 000 associations. Cela représente plus de 20 millions de membres, près de 10 millions de bénévoles, soit huit Français sur dix qui sont concernés par la vie associative...

L'engagement associatif incarne l'engagement citoyen par excellence. Mais l'association représente surtout un espace de liberté de pensée et d'action.

Alors, pourquoi pas vous ?

Selon la loi, il faut être majeur pour créer son association mais rien n'empêche d'adhérer à une association, d'en devenir membre lorsqu'on est mineur.

Il existe différents moyens pour les enfants et les jeunes de participer et mettre en œuvre leurs propres projets.

Pour aller plus loin :
- www.enviedagir.fr
- www.juniorassociation.org